Thème : Les techniques de gestion

Date de parution : 01-02-2008 - Nombre de consultations : 3586

Le navigateur Skandia : l’intégration de la variable humaine dans les tableaux de bord

Avec l’objectif d’intégrer la variable humaine dans le modèle du tableau de bord prospectif et de baser sa stratégie sur le facteur humain, une société d’assurance suédoise a créé le navigateur Skandia pour ses propres besoins. L’objectif est de dépasser la vision financière et de définir des indicateurs de suivi du capital immatériel de l’entreprise.

L'humain au centre de l'entreprise

La société Skandia a mené, il y a une dizaine d'années, une étude visant à produire un tableau de bord sur le modèle du tableau de bord prospectif mais en donnant une place plus importante à l'humain et au social. L. Edvinsson, le principal concepteur, a voulu faire du navigateur Skandia une alternative de pilotage social d'une entreprise par différence avec les autres approches essentiellement centrées sur le domaine financier. Le navigateur reprend les quatre dimensions du tableau de bord prospectif et ajoute la dimension humaine. Il part de l'hypothèse que le capital humain est le principal générateur de profit pour une entreprise, et la perspective financière n'est qu'un des cinq facteurs de performance parmi les autres.

 

Les cinq dimensions du navigateur Skandia

Pour présenter cette méthode les auteurs utilisent la métaphore de la maison. L'axe finance serait le toit : il résume ce qui a été fait dans le passé. L'axe clients et l'axe processus seraient les murs : ils ramènent à la création de valeur que l'entreprise peut réaliser aujourd'hui. L'axe renouvellement et développement serait les fondations : il représente la façon dont l'entreprise prépare son avenir et la distance prise par rapport au passé. Pour finir, à ces quatre axes constituant le capital structurel de l'entreprise, vient s'ajouter l'axe humain qui est au cœur de la maison, il alimente tous les autres domaines du capital immatériel.